15 jours en Allemagne - juin 2009

 

UN SQUARE DE FRANÇAIS A L'ASSAUT DES CLUBS ALLEMANDS JUIN 2009



 

DIMANCHE 14


10 heures : départ pour l'Allemagne !


Nous arrivons à Brühl (près de Cologne) dans l'après-midi, nous nous installons dans nos deux petits appartements, puis nous partons visiter notre premier club : Rhine stone 666 .


Comme nous sommes 8 (Tom et Isa, Chantal et Gilles, Mona et Norbert, Daniel et Roselyne), nous leur « volons » leur bannière. Les clubs allemands sont prévoyants, ils ont des bannières de voyage, pour ne pas avoir à se défaire de leur grande bannière. (Nous commençons à réfléchir à nos propres bannières de voyage). La bannière de voyage des « Rhine stone 666 » est une pierre du Rhin, sur laquelle ils ont écrit le nom de leur club. Ce nom vient du fait que leur club est situé au Kilomètre 666 le long du Rhin. Nous avons aussi droit à un dangle, et à un tampon sur notre « friendshipbook ».


Quelques danseurs nous emmènent faire l'after-party à la terrasse d'un restaurant grec, où nous dégustons de grosses pitas... arroser de nos premières bières !


 

LUNDI 15


Après un long petit déjeuner pris ensemble dans la plus grande des cuisines, nous partons visiter la cathédrale d'Aix la Chapelle.

Nous prenons un déjeuner tardif, à 16 h, sur une terrasse, sous de grands parasols (aujourd'hui, ils servent de parapluie !), enveloppés dans les couvertures mises à disposition.


Le soir, nous dansons à Cologne, chez les Crowns and Flames : trois couronnes pour les Rois Mages, dont les reliques reposent dans la cathédrale, et 11 flammes, pour représenter les 11 000 vierges qui avaient accompagné une princesse bretonne jusqu'à Cologne.


Les danseurs nous ont préparé un buffet. Après le cours, ils nous emmènent boire une bière dans un bar.


 

MARDI 16


Nous visitons la cathédrale de Cologne. Promenade (mais il n'y a pas grand-chose à voir, vu que la ville a été détruite à 90 % pendant la guerre), et shopping dans les rues pietonnes.


Nous déjeunons dans une brasserie (une vraie, qui produit sa bière). Petit conseil : ne pas commander une bière d'une autre marque que celle fabriquée sur place. N'est ce pas Tom ! Ca met le serveur de mauvaise humeur.

Nous passons un bon moment dans la boutique du musée du chocolat, puis dégustons sur place, sur les marches du musée.


Nous allons danser chez les Beech Birds , les oiseaux des hêtres,  regroupant des danseurs d'un même quartier. Ils nous remettent une bannière de voyage adorable : un corbeau en peluche appelé Bonny. Ca va très bien avec Bonnelles ! Il tiendra compagnie à notre élan de Cham et à notre ours de Berlin. Le caller nous fait danser sur une chanson de Gainsbourg, et sur du french cancan.


Le club est le parrain d'un aigle d'Alaska. Ils nous proposent de donner trois euros chacun pour aider à pourvoir à ses besoins, ce qui nous donne droit à un autre dangle. Et de 4 !!


 

MERCREDI 17


Il fait beau. Heureusement, car aujourd'hui, c'set journée plein air : promenade en bateau sur le Rhin ; téléphérique pour le Rhein Park avec vue plongeante sur la piscine naturiste du Claudius Therme ; promenade à pied dans le parc, puis en petit train pour retourner au centre-ville. S'ensuit une marche forcée de 20 minutes pour rejoindre la crèperie Engelbät. Les crèpes, très épaisses, nous retapent un peu, mais nous arrivons épuisés au club  Colonia Swingers (les swingers de Cologne). A la fin du cours, c'est ice-cream-party !

 


JEUDI 18


C'est l'anniversaire d'Isa. Elle et Tom partent acheter des croissants. Leur voiture tombe en panne devant la boulangerie. Après une longue attente pour le remorquage, nous allons nous promener dans les rues de Brühl. Nous rentrons aux appartements pour manger un cassoulet apporté de France par Isa. Nous (sauf Tom et Isa) consacrons le reste de la journée à la sieste, le repos, la lecture.


Le garage prète une toute petite voiture, mais ce soir, c'est à pied que nous nous rendons au club de Brühl : les  Ville Dancers où Nils Trottmann nous fait danser un Plus endiablé, dans une salle trop petite pour les six squares. En notre honneur, il calle sur « Les champs Elysées ». Nous faisons l'after-party « à la maison ».


 

VENDREDI 19


Après deux heures de route, au lieu d'une (il y a des travaux et des chantiers partout en Allemagne... c'est notre impression en tout cas !), nous arrivons à Koblenz, au confluent du Rhin et de la Moselle. Notre guide ne nous a pas attendu. Nous nous promenons dans la ville, en petit train, et à pied.


Nous déjeunons sur une terrasse agréable et tout le monde rêve d'une bonne sieste.


Nous reprenons les voitures (c'est Isa qui conduit la petite voiture car Tom a les genoux sous le menton et la tête qui tape au plafond), pour longer le Rhin un moment et voir quelques uns des nombreux châteaux.


Nous nous arrêtons au château Ehrenstein : il est trop tard pour le visiter mais nous pouvons visiter les toilettes, très.... médiévales ! Nous les prenons en photos.


Nous dansons au club de Koblenz, Rhine and Mosel squeezers . Nous déclinons l'invitation à l'after-party car nous avons une heure de route pour rentrer et demain, nous devons nous lever tôt.


La semaine est déjà finie ! Nous avons récolté 8 dangles chacun , et 7 bannières, et distribué des flyers pour la spéciale des Lucky Boots et celle des Ouest Paris Swingers. Plusieurs clubs sont bien décidés à venir récupérer leur bannière.


 

SAMEDI 20


C'est aujourd'hui que nos routes se séparent : Tom et Isa, Chantal et Gilles doivent rentrer. Ils tentent le coup de repartir avec l'Isuzu, tout en sachant qu'ils ne devront pas couper le moteur jusqu'à leur arrivée.


Mona et Norbert, Daniel et moi allons à un stage de Plus DBD (dance by definitions), à Wiesbaden. Nous en « bavons » de 11 h à 16 h 15 (5 euros, avec un buffet, préparé par les danseurs, comme chez nous). Nous avons bien mérité notre dangle Kuntry Kuzins .


Nous demandons au caller, Martin Laufer, s'il serait d'accord pour venir nous faire danser à Bonnelles. C'est oui !


Pendant ce temps-là, nos quatre malheureux voyageurs sont tombés en panne au bout de 14 km seulement, ont dû faire remorquer la voiture dans un garage, ont attendu très longtemps avant de pouvoir repartir, avec une (grande) voiture de location. Quel bon anniversaire pour Tom !


Nous, pour nourrir nos neuronnes raplaplats, nous allons mangé au restaurant XXXXXL (à Taunus Stein), où nous choisissons les plus petites portions : 250 g de viande et une montagne de frites. Nous voyons passer d'énormes escalopes (500 ou 1000 g !) et des hamburgers de 30 cm de diamètre et de 15 cm de haut !!! Et tout ça à 17 h 30 !


A 18 h 45, nous prenons la route pour le Harz, où nous passerons la deuxième semaine, chez la maman de Mona, dans la ville de Quedlinburg, en ex-RDA.


 

DIMANCHE 21


Petite promenade en ville. C'est magnifique, mais nous essaierons de revenir sous le soleil.


Après avoir dégusté le porcelet roti et farci aux légumes et aux herbes, plat typique, dans la très vieille maison du frère de Mona, nous allons visiter les maisons troglodytes, en cours d'aménagement à l'ancienne, comme quand elles étaient habitées. Il pleut !


Le soir, nous retournons nous promener dans Quedlinburg. Pour la première fois, les Allemands font « la fête de la musique ». Ils ont aussi importé le nom en français.


 

LUNDI 22


Sous la pluie, nous visitons Leipzig, la ville où Mona a fait ses études. Comme Cologne, elle a été presque entièrement détruite pendant la guerre (80 %).


Le soir, nous dansons dans le tout petit club de Halle (13 danseurs) : les  five towers dream-dancers . Après le cours, nous allons au centre-ville en voiture, pour voir les cinq tours.

 


MARDI 23


Enfin un peu de soleil ! Nous commençons par une promenade au mur du diable (près de Neinstedt), un mur naturel qui surgit du sol.


Nous montons ensuite en téléphérique jusqu'à Hexentanzplatz, « piste de danse » des célèbres sorcières du Harz (Nous aurions bien aimé faire un peu de square avec elles mais nous n'avons vu que des reproductions : statues, porte-clés, poupées...) et « piste d'envol » pendant la nuit de Walpurgis (le 30 avril).


Avant de redescendre à pied par un petit sentier très agréable (que Daniel aurait bien aimé faire en VTT !), nous mangeons des « currywurst » (pas du veau au curry, Annie ! -voir le compte rendu de Berlin).


Nous finissons la journée à Magdeburg : juste le temps de faire le tour de la cathédrale, bien banale par rapport à l'immeuble qui se trouve à côté, la Citadelle Verte (toute rose !), de l'architecte-peintre Friedensreinch Hundertwasser.


Pas le temps de manger avant de rejoindre le club des Magdeburger halb kungeln . Leur dangle est une petite boule en bois, et leur badge représente deux chevaux tirant chacun de leur côté pour essayer de séparer en deux une sphère sous vide, expérience scientifique qui a eu lieu à Magdeburg.


After party devant une saucisse grillée et de la salade de chou, et une bière.

 


MERCREDI 24


Ce matin, « atelier-dangles » ! avec 11 nouveaux dangles, les deux colonnes s'allongent dangereusement sous nos badges. Nous mettons une petite chaine entre les deux pour faire trois colonnes.


Nous allons visiter Wernigerode : ses maisons très anciennes, sa mairie, sont très belles. Nous prenons une calèche pour monter au château.


Nous déjeunons dans un restaurant dont tous les plats sont à base de pommes de terre.


Nous allons danser à Wolfenbüttel, chez les Wilds Folks : deux squares, deux callers !


 

JEUDI 25


Le matin, nous allons au supermarché Real pour acheter les produits que nous voulons rapporter en France : charcuterie, sauces, condiments, chocolats au piment... et bière.


L'après-midi, le frère de Mona nous fait visiter Quedlinburg de fond en comble (sous une petite pluie malheureusement). Mona fait la traduction. C'est la plus belle et la plus ancienne des villes avec ses maisons âgées de 400 à 800 ans. 5000 d'entre elles sont inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco. Nous avons le privilège de pouvoir visiter l'intérieur de la mairie, et surtout la superbe « salle du conseil », non ouverte au public.


Pas de square dance ce soir, les clubs sont beaucoup moins nombreux qu'en Rhénanie, et beaucoup plus éloignés. Nous en profitons pour faire un barbecue.

 


VENDREDI 26


Changement de programme ! Il pleut. Nous annulons notre balade en train à vapeur jusqu'au Broken, point culminant du Harz (1142 m) et visitons Goslar, une autre belle ville, qui ressemble à Wernigerode, avec ses vieilles maisons, sa belle place, ses statues, ses calèches, son petit train... et sa pluie !


Pas de square ce soir, car demain, c'est le départ. Nous refaisons un barbecue.


Norbert et Daniel s'éclatent avec les tapettes à mouches électriques !

Dommage, comme il fait plutôt froid, il n'y a pas beaucoup de mouches.


 

SAMEDI 27


C'est le départ vers Bonnelles, à 960 km d'ici. Il faut un moment pour réussir à tout caser dans la voiture.Mona va voyager avec un petit cochon (congelé) entre les jambes !


Vacances très sympas, très riches, bien que fatigantes. Très bonne formule tourisme-square dance ! A renouveler !

 

Aachen (38).JPG
Koln (57).JPG
Koblenz (19).JPG
Koblenz (37).JPG
Ehrenstein (5).JPG
Langenstein (7).JPG
Langenstein (13).JPG
Hexentanzplatz (6).JPG
Magdeburg (2).JPG
Dangle (3).JPG
Quedlinburg (3).JPG
Quedlinburg (20).JPG
Wernigerode (19).JPG
Quedlinburg (27).JPG
Leipzig (10).JPG
Goslar (6).JPG
Goslar (17).JPG
Leipzig (32).JPG
ce site a été créé sur www.quomodo.com