Spring jamboree 2010

 

SPRING JAMBOREE 2010




VENDREDI 12


Neuf « Lucky Boots » (Annie, Jeanne, Dominique, Loïc et Isabelle, Chantal et Gilles, Roselyne et Daniel) et une « Rabbits and Doves » (Monique) quittent Bonnelles à 6 h du matin, direction l'aéroport de Roissy.


Nous atterrissons à Munich à 9 h 15. Le temps de récupérer nos deux voitures de location (toutes neuves ! 6 et 9 km au compteur) et nous allons faire un tour dans Munich. Il a neigé la veille et il fait froid.


Nous nous réchauffons devant de gros jarrets de porc à la choucroute, à la Hofbraühaus, immense et magnifique brasserie, au son d'un orchestre bavarois.


Le neveu de Loïc et Isabelle, qui vit à Munich, nous emmène faire un tour en ville, mais à 16 h, il nous faut prendre la direction de l'hôtel, à une demie-heure de là.


1ère surprise : l'hôtel est situé dans une ZA, entourré d'entrepots et d'entreprises.


2ème surprise : l'ambiance est africaine et nous sommes accueillis par une dizaine d'animaux de la savane (naturalisés !), dont un magnifique lion. Nous posons nos affaires rapidement (pas le temps de faire une petite sieste) et rejoignons le Jamboree vers 17 h 30. La danse ne commence qu'à 18 h mais il faut se faire enregistrer, payer, recevoir son badge.


Nous commençons par du mainstream pendant deux heures, et continuons avec du A1/A2. Seule Monique danse le A2. Jeanne et Dominique s'y essaient un tout petit peu, mais c'est trop tôt pour nous. Nous verrons cela après Cham. Pendant ce temps, Loïc et Isabelle vont au Plus, mais comme pour le reste du groupe, leur stage à Cham ne sera pas superflu !


Nous dansons jusqu'à 22 h 30. Après une pizza et une chope de bière bien méritées, nous regagnons l'hôtel vers minuit 30.



SAMEDI 13


Heureusement, la danse ne commence qu'à 11 h ! Nous pouvons faire une bonne nuit, avant de nous retrouver devant un copieux petit-déjeuner.

Nous enchaînons le Plus, le A1/A2, le mainstream, le workshop de maintream, et même les « youth squares », « réservés » aux jeunes (mainstream très rapide, sur des musiques plus adaptées à leurs goûts). Ceux-ci nous regardent d'abord d'un drôle d'air, puis, voyant que nous suivons aussi bien qu'eux et que nous nous éclatons avec eux, ils nous « adoptent » ! Le caller nous fait aussi traverser plusieurs fois la salle, en long, en large, de square en square (6) en nous faisant faire de longues séries de « eight chain ».


A 19 h 30, c'est la « grand march » où nous apprenons que nous sommes environ 1200 danseurs.


De 20 h à 22 h 30, c'est une alternance de mainstream et de round, qui nous permet de nous reposer, et d'aller faire les boutiques. Pour une fois, il y a beaucoup de choix, et on peut payer par carte bleue, alors on ne s'en prive pas !!

A 22 h 45, nous nous achetons des plats chauds dehors, et mangeons dans un grand barnum, auprès d'un chauffage d'extérieur. Il a « neigeotté » toute la journée et la température n'a pas excédé 2° C. Nous rentrons vers minuit 30.



DIMANCHE 14


Aujourd'hui, nous devons être sur place à 10 h, pour ne pas louper le Plus.
De 11 h à midi, nous dansons le mainstream DBD, rapide mais pas très difficile.


De 12 h à 15 h, c'est de nouveau une alternance de mainstream et de round.
Mais à 14 h, nous mangeons puis prenons le chemin de l'aéroport. L'avion décolle à 16 h 40. Et nous sommes à Bonnelles à 20 h 20.


Nous sommes fatigués mais ravis de notre week-end ! Tous les niveaux étaient élevés : nous ne nous sommes pas du tout ennuyés en mainstream. Les callers aussi étaient de très bon niveau (Dave Preskitt, Thorsten Geppart, Kenny Reese entre autres, et Joachim Rühenbeck avec qui nous avons sympathisé).


C'était la première sortie à l'étranger de Loïc et Isabelle... mais certainement pas la dernière ! malgré quelques moments de découragement.
groupe.jpg
il fait froid.jpg
dans la brasserie.jpg
orchestre.jpg
lion.jpg
1er etage brasserie.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com